EDEN – BATEMAN BAY- NOWRA

23/10/2010 - Pays : Australie - Imprimer ce message

EDEN – BATEMAN BAY- NOWRA

Les arbres s’espacent et nous débouchons, émerveillés par la rencontre de l’Océan dans la charmante petite ville côtière d’Eden où nous faisons une pause petit- déjeuner assez onéreuse. http://en.wikipedia.org/wiki/Eden,_New_South_Wales

Nous continuons notre périple poursuivis par les nuages et nous faisons une petite halte à Bateman Bay, une ville très touristique et embourgeoisée.

Premier incident dans le parking du centre commercial : la bouteille de vinaigre se casse et du liquide se répand partout dans nos rangements ! A l’office de tourisme, une affichette retient notre attention : Il s’agit de croisières organisées qui permettent d’aller observer les baleines ! Ce sont les dernières semaines avant leur migration définitive, Adrien rit de mes yeux écarquillés et me propose de m’offrir mon cadeau d’anniversaire en avance et de nous y emmener un peu plus loin sur la côte! cool !

http://www.southcoast.com.au/batemansbay/

La pluie commence à s’abattre avec véhémence et nous finissons notre pique-nique composé de sandwich au roastbeef dans le van en face de la baie. Nous décidons de continuer à rouler car cette ambiance à la grau-du-roi ne nous convient pas et nous espérons secrètement que le beau temps sera au rendez-vous quelques centaines de kilomètres plus loin.

Peine perdue, une chape de plomb noire couvre le soleil et nous faisons quelques haltes au bord de l’océan entre deux averses à un Dolphin point sans ses dauphins. Malgré la pluie les paysages sont grandioses et nous en profitons pleinement.

 Nous nous arrêtons au centre d’information de Nowra qui nous aide à trouver un camping en prévision de l’orage imminent qui promet d’être violent. 20 dollars plus tard, nous arrivons dans un parc réservé à la vie sauvage aux abords de la rivière Shoalhaven qui se jette un peu plus loin dans la mer.

Le site est magnifique, nous sommes entourés de paons qui nous accueillent avec une roue, des kookaburas, des martins pêcheurs, des dindons et la nuit nous avons même approché un wambatt après qu’il nous eu fait une belle frayeur de par sa masse et sa proximité avec chopper.

La cuisine et la salle de bain sont vétustes et je partage ma douche avec les moustiques et une araignée neurasthénique. Nous en avons profité pour tester nos gazinières portables et Adrien a cuisiné de très bonnes pates aux légumes sous l’½il admiratifs de vieux Australiens très amicaux qui sont tous venus se présenter et nous donner des conseils sur le voyage.

Le lendemain, de l’eau et encore de l’eau, des trombes de liquide s’abattent sur nous et notre humeur est aussi noire que le ciel. Chopper suinte, les draps sont humides…après avoir réussi à ne pas nous  embourber dans la gadoue, direction l’office de tourisme pour envoyer nos emails et booker nos billets pour le Japon, 3 dollars la demi-heure, (départ le 21 décembre jusqu’au 5 Janvier). Délestés de 1800 dollars, nous restons cloitrés dans le van toute la journée, harcelés par la pluie tambourinante.

Note: 5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :