Destination Melbourne

05/05/2010 - Pays : Australie - Imprimer ce message

A bord de l'A380

 A380

Roissy Charles de Gaulle -      

C'est avec une confortable avance de 3h que nous arrivons au bon terminal le sourire aux lèvres et la grimace au ventre puis la grimace aux lèvres : Ah ok, c'est quoi cette queue d'un autre monde qui à l'air de faire plusieurs kilomètres ? Ben c'est pour les bibis.

 

Après une longue attente, c'est à notre tour d'enregistrer : Nous avons prévu une parade afin de ne pas être coincés dans la rangée du milieu : il s'agit d'avouer à l'hôtesse la claustrophobie d'Adrien en prenant un air de Caliméro flippé. Cela fonctionne au delà de nos espérances, et la gentille demoiselle nous dégote les dernières places sur le coté tout en s'étonnant de la légèreté de nos sacs 10 kg et 15kg.

 

Dans le terminal, un gigantesque aileron au couleur de Singapour airelines fait pâlir de jalousie les petites ailes des autres gros porteurs : L'A 380 est vraiment impressionnant ! Nous nous engageons à bord en espérant que le monstre d'Acier ne nous digère pas entre Roissy et l'Ocean Indien.

 

Malgré une grosse frayeur (pour moi) au décollage et à l’atterrissage, le voyage se passe globalement bien, les hôtesses sont vraiment charmantes et les repas intéressants,

Cependant, en bons geeks qui se respectent, nous sommes un peu déçus par les bugs sur les écrans qui s’éteignent toutes les deux secondes et par l’absence de Mario dans le répertoire des jeux.

Nous sommes également à la même rangée qu'un Bébé asiatique assez criard qui finira par s'endormir 1h avant l'arrivée après 11h40 de braillements intempestifs.

Mon voisin mérite également une attention particulière, car il fallait le faire : tomber à coté d’un papy Indonésien toqué, qui en période de stress brasse de l’air abondamment avec ses bras comme un chef d’orchestre, et qui finira totalement bourré à Singapour, après semble t’il sa millième bière.

 Singapour- Melbourne

arbresing

L’aéroport de Singapour nous a agréablement surpris par sa luminosité sa moquette et sa tranquillité, ses arbres, ses oiseaux et ses fontaines où des carpes colorés se prélassaient. Nous avons même pu nous faire masser les pieds par une machine extraordinaire et gratuite !!! Ce n est qu’après nous être trompé 2 fois de porte d embarquement (merci les hôtesses d accueil) que nous arrivâmes à la bonne porte afin d embarquer à bord de ce qui allait être les 7 dernières heures de vol dans un Boeing 777.

machine masse pied

 

Nous avons dormi plus de la moitié du temps, ce fut assez mouvementé puisque j’écopais cette fois-ci d’un voisin fort sympathique mais à la corpulence qui fait comprendre pourquoi les compagnies veulent augmenter les tarifs dans ces cas précis.

Nous sommes arrivés à bon port défraichis mais heureux. Nous avons passés les trois contrôles avec une chance plutôt insolente, puisque, malgré le scan, la douane ne trouva pas la bouteille de blanquette de Limoux fort habilement cachée par une serviette au milieu du gros sac d’Adrien,et de plus nous nous baladions discrètement avec un sac transparent rempli de trois cartouches alors qu’il est strictement interdit d’entrer sur le territoire Australien avec plus de 500 cigarettes pour deux personnes.

Robin nous attendait patiemment, c’est un homme extrêmement gentil à l’accent british très compréhensible. Après nous avoir fait faire le tour en voiture de Melbourne By night, il nous conduisit chez lui dans une belle maison campagnarde située à 1h de la ville au milieu de la nature Australienne (Mont Evelyn).


 

 

Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :